Youtube Pinterest Flickr Facebook Instagram

Historique - A partir du IXème siècle...

Fête médiévale au Pays du Sundgau
cliquez pour agrandir l'image Fête médiévale

Aux IXe et Xe siècles, le Duché d’Alsace fait place aux comtés du Nordgau et du Sundgau, ce dernier administré par la famille des Liutfried. Après le partage de l’empire de Charlemagne, le Sundgau connaît une période instable et voit l’autorité grandissante des chefs locaux. C’est le début de la féodalité. Le Sundgau est englobé dans le Saint Empire romain germanique sous Othon Ier.

Les Comtes de Ferrette
En 1125, Frédéric, fils de Thierry Ier de Montbéliard, hérite du sud de l’Alsace et devient comte de Ferrette. Frédéric Ier (1125-1160) participe activement au gouvernement de l’Empire et lutte activement contre le paganisme en encourageant l’établissement de monastères et prieurés comme Feldbach et Saint Morand à Altkirch. Le Sundgau est alors divisé en quatre bailliages (Landser, Thann, Altkirch et Ferrette). Mais 135 localités sont administrées directement par les seigneurs qui les tiennent en fief des Habsbourg. Cette noblesse villageoise fait ériger de nombreux manoirs. La population est éprouvée par les épidémies de peste de 1313 et 1349, le tremblement de terre de 1356 et plusieurs guerres.

De l’art médiéval, le Sundgau conserve de nombreux clochers à bâtière, l’église octogonale d’Ottmarsheim, celle de Feldbach, le cénotaphe de saint Morand à Altkirch...

Fête médiévale au Pays du Sundgau
cliquez pour agrandir l'image Fête médiévale

Le début du XVIe siècle, est marqué par la Guerre des Paysans ou Rustauds qui veulent conserver le « vieux droit » transmis oralement et n’acceptent pas le droit romain que les seigneurs souhaitent introduire. La noblesse en sort affaiblie, la communauté villageoise se trouve au maximum de sa force. De nombreuses maisons renaissances datent de cette époque (Lutter, Obermorschwiller, hôtel de ville de Ferrette...).

La Guerre de Trente Ans touche le Sundgau à la fin de 1632, avec une brutalité inouïe. Les Suédois s’emparent de Landser, Altkirch, Ferrette. Les paysans tentent de se révolter, ils sont tragiquement réprimés. La région est tour à tour occupée par les armées impériales, les mercenaires suédois, les troupes françaises. De 1637 à 1640, le Sundgau connaît sa période la plus sombre de son histoire ; il en sort exsangue, ayant perdu de 30 à 80% de sa population suivant les régions.

Le conflit s’achève par les traités de Westphalie, signés à Munster et Osnabruck. En décembre 1659, le roi de France accorde à Mazarin le comté de Ferrette. La France va mener une politique de repeuplement du Sundgau en favorisant l’installation de ses sujets et d’étrangers, surtout des Suisses. La région souffre encore des guerres de Louis XIV (Frondeurs, guerre de Hollande).

Retour haut de page