Youtube Pinterest Flickr Facebook Instagram

Villes et villages fleuris - 2 fleurs

Maison à colombages, Oberdorf
Maison à colombages, Oberdorf

OBERDORF

Situé sur la CD 9 bis le village s’étend sur toute la largeur du ban. Les maisons à colombage pour la plupart rénovées rendent Oberdorf pittoresque.

Mentionnée au XIVème siècle sous le nom de « OBRENDORFF », elle faisait partie de la seigneurie de Ferrette, Fief des Habsburg, Oberdorf fût successivement donné aux Reinach de Hirtzbach, puis aux nobles de Burnkirch en 1386, et enfin aux Eptingen en 1429. En 1592 ce fief est tenu par Petermann d’Eptingen et restera dans la famille jusqu’à la Révolution. En 1482, l’évêque de Bâle donna la cour Colongère appartenant au seigneur en fief à cette même famille. En 1576 on trouve le village sous le nom d’« Obertorff ». En 1700 Oberdorf est un alleu des Eptingen. Les juifs bannis de Bâle au XVIème siècle se dispersèrent dans le sud de l’Alsace et il en vint aussi dans le village. La localité ne fut pas évacuée au cours de la première guerre mondiale et restera très peu touchée en 1939/1945. Les armoiries datent de la fin du XVIIème siècle : « de sinople à deux fléaux d’argent liés de sable et posé en sautoir ». Oberdorf est aussi le village natal de l’écrivain Victor Hell.

maison à colombage de friesen
maison à colombage de friesen

FRIESEN

Friesen a conservé une cinquantaine de bâtiments à pan de bois, dont la construction s’échelonne sur 5 siècles entre 1497 et 1878. La ferme monobloc de 1497-1500 est située au cœur du village (49 rue Principale) et représente, expertisée par dendrochronologie, la plus ancienne maison paysanne d’Alsace.

Le patrimoine est mis en valeur par des bénévoles qui ont édité un « guide de visite des maisons anciennes de Friesen » disponible à la mairie (prix 2 euros).

Le village a une longue tradition de fleurissement et organise un concours annuel de maisons fleuries depuis 1963. De nombreux prix départementaux ont été décernés à la commune de Friesen.

maison à colombage
maison à colombage

A la sortie du village vers Largitzen, à droite, sur la vole romaine de Mandeure à Kembs, se situait, localisée par des fouilles, l’importante station romaine de « Larga ». Près de cet endroit se trouve un tumulus appelé « Goldiberg » (la colline en or), auquel reste attachée une légende de trésor enfoui...

La première mention de l’église est contenue dans un acte de 1284, lorsque Otto Kappeler offre le droit de patronage du lieu de culte aux chevaliers de Saint Jean de Mulhouse. Le bâtiment, tout comme le village, est reconstruit après la guerre de Trente ans. L’Eglise-mère groupe alors autour de sa paroisse les villages d’Uebertsrass, de Niederlargitzen et la moitié de Hindlingen ainsi que le pèlerinage Notre Dame du Grünenwald. La nef du bâtiment est de 1771. L’Eglise est dédiée aux Saints Pierre et Paul.